Insistance
Art, Psychanalyse, Politique

REVUE INSISTANCE n° 2


Théâtre et psychanalyse  n° 2

Les références à l'art théâtral se rencontrent tout au long de l'oeuvre de Freud ; elles semblent même lui permettre parfois de théoriser des points restés impensés dans « l'autoanalyse » ou les cures conduites. Pour s'en persuader, il suffit de relire la lettre à Fliess de 1897 où, au seuil de la découverte psychanalytique, Freud s'appuie sur l'effet provoqué chez le spectateur de l'OEdipe-Roi de Sophocle pour tenter de rendre compte de la généralité de l'expérience oedipienne. Lacan, à l'occasion du séminaire sur le transfert, étudiera lui, plus tard, la Trilogie des Coufontaines de Claudel pour approfondir la question du père. Le théâtre n'est pas chez eux un vain ornement, mais bien un des lieux d'où peut sourdre une compréhension possible de la dynamique subjective. Dans cette lignée, il ne s'agira pas d'effectuer, à l'occasion de ce numéro 2 d'Insistance, une psychanalyse du théâtre, mais bien d'interroger la psychanalyse depuis le théâtre.

Ont participé à ce numéro : PAUL-LAURENT ASSOUN - FLORENCE CAMOIN - MICHEL CAZENAVE - JEAN CHARMOILLE - FRANCIS COHEN - FREDERIC DE RIVOYRE - SUZANNE DELORME - ALAIN DIDIER-WEILL - OLIVIER DOUVILLE - NADIA PAULO FERREIRA - JEAN FLORENCE - FRANCK GAUTRET - OLIVIER GRIGNON - ROSA GUITART - ANNE JURANVILLE - CLAUDE MAILLARD - JACQUES NICHET - JEAN-LUC PALIES - PASCAL PARSAT - MICHEL ROSSIGNOL - FREDERIC VINOT - JEAN-MICHEL VIVES - ALAIN ZAEPFFEL - ABONNEMENT : cliquez ici




ABONNEMENT : cliquez ici

Les références à l’art théâtral se rencontrent tout au long de l’oeuvre de Freud ; elles semblent même lui permettre parfois de théoriser des points restés impensés dans « l’autoanalyse » ou les cures conduites. Pour s’en persuader, il suffit de relire la lettre à Fliess de 1897 où, au seuil de la découverte psychanalytique, Freud s’appuie sur l’effet provoqué chez le spectateur de l’OEdipe-Roi de Sophocle pour tenter de rendre compte de la généralité de l’expérience oedipienne. Lacan, à l’occasion du séminaire sur le transfert, étudiera lui, plus tard, la Trilogie des Coufontaines de Claudel pour approfondir la question du père. Le théâtre n’est pas chez eux un vain ornement, mais bien un des lieux d’où peut sourdre une compréhension possible de la dynamique subjective. Dans cette lignée, il ne s’agira pas d’effectuer, à l’occasion de ce numéro 2 d’Insistance, une psychanalyse du théâtre, mais bien d’interroger la psychanalyse depuis le théâtre.


TABLES DES MATIERES

EDITORIAL
Jean-Michel Vives

Dionysos : la naissance de l’acteur
Alain Didier-Weill

L’inconscient théâtral: Freud et le théâtre
Paul-Laurent Assoun

Poétique théâtrale et esthétique freudienne
Jean Florence

« Anka oulado… La maladie n’est pas une marchandise, l’esprit ne s’achète pas… »
ou du théâtre thérapeutique au Mali
Olivier Douville

De la haine du théâtre et du comédien.Petit traité de l’illusion
Jean-Michel Vives

Quelques notes sur la déclamation…
Alain Zaepffel

La malédiction du sexe dans le théâtre de Nelson Rodrigues
Nadiá Paulo Ferreira

« Organe théâtre » ou conversation sur l’art de mettre en scène
Jean-Luc Paliès

Acquis le dernier mot ?
Florence Camoin

Rencontre avec Jung à l’occasion des représentations de « Vienne 1913 » d’Alain Didier-Weill
Pascal Parsat

Carmen, la loi de l’amour, «L’amour est enfant de Bohême qui n’a jamais, jamais connu de loi»
Francis Cohen

À propos des heures blanches
Entretien avec Jacques Nichet

Ariabellissima. Dialogue entre l’artiste et le psychanalyste (suite)
Jean Charmoille

Sur la création d’un opéra séminaire : Ariabellissima. Essai critique
Claude Maillard

L’homme masqué, la nature voilée
Alain Didier-Weill

VARIA

Pour une approche pulsionnelle du mana
Frédéric Vinot

Art réel et sciences-fictions
Rosa Guitart-Pont

Orphée, cet analyste
Suzanne Delorme

À propos de «l’indifférence chinoise» à la psychanalyse
Alain Didier-Weill

Quand je dis « jeudi »
Frédéric de Rivoyre

APRES-COUP

Le problème de l’après-coup
Alain Didier-Weill

Trop mais pas trop… Lecture de Dominique Bertrand
Olivier Grignon

La « défaite des femmes » dans l’opéra
De l’envie à mort du féminin au désir du meurtre du féminin
Anne Juranville

Un autre silence. À propos du texte de Dominique Bertrand :
«Penser la musique : la part du diable»
Frank Gautret

S’abandonner, dit-il. Du mystère de l’écrit au mystère de la voix
Michel Cazenave

À propos du texte de Jean Charmoille
Michel Rossignol

PHOTOS

Jean Daviot, Écriture de lumière, lune, 2003.
©www.daviot.net Pages 38, 92, 106, 110, 118, 152, 170, 182, 188, 204.

Mise en vente le 04 janvier 2007



Les autres titres : INSISTANCE (Revue) / Directeurs de publication :
Dominique Bertrand, Jean Charmoille, Alain Didier-Weill et Jean-Michel Vivès