Insistance
Art, Psychanalyse, Politique

Evénements

Silence ou Tout ce que je ne t'ai pas dit


Le silence a-t-il un sens? Etre à son écoute peut-il nous libérer de l'indicible? Combien de réponses muettes l'homme est-il capable de soutenir?

le jeudi 3 mars à 21h*

 Si la voix fait état des différences entre les peuples, par leurs langues, leurs musiques, le silence, lui, est le même pour tout le monde. Pourtant le silence après le Requiem en ré mineur de Mozart n'est pas le même que celui d'après la pluie ou d'une engueulade avec mémé...

Blandine Scelles interroge le silence. Elle s'empare de la voix de la petite sirène qui renaît à la fin du conte d'Andersen en "fille de l'air" pour poser des centaines de question dont la réponse repose au creux du silence. Sa parole est articulée par celles de psychanalystes, de transsexuels, d'enfants, de personnes âgées, de tous ceux qui ont, un jour, caché une voix en eux. est-ce que je peux dire que tu es responsable, autant que moi, de mon histoire, de ma non-histoire ? est-ce que je peux dire que je te tiens responsable ?* je suis une chair dense, détachée, distinguée, légèrement remplie d'univers.*

Blandine Scelles est formée à l'école internationale Jacques Lecoq (1992-1994). Elle travaille auprès de Claude Bernhardt alors en résidence à Fresnes, et participe à diverses actions culturelles dans les écoles spécialisées, maisons de retraite, hôpitaux psychiatriques, à la prison. En 1999, elle fonde avec Didier Calléja, la compagnie Les Koeurspurs, ainsi que La Maison des Arts et Culture Hybrides (MACH'Inante, Montreuil) où ils organisent des résidences d'artistes notamment sur le thème du Lavage/Salissage. Elle découvre auprès de Maud Robart, disciple de Grotowski, la possibilité d'une articulation subtile du corps et de la voix. Elle continue cette recherche en pratiquant le chant sacré indien (dhrupad), ainsi que le chant diphonique, le yoga des sons, la kinésiophonie, la poésie sonore. S'alliant à la démarche d'artistes plasticiens, elle fait des performances (La MACH'Inante, New York/Bowery Poetry Club, Berlin/Hau3).

En 2006, Les Koeurspurs sont accueillis par Ben Vautier dans le mouvement Fluxus pour leur *Concert d'aspirateurs.* EN 2008, elle quitte Les Koeurs purs et monte *Poésie verticale *de Juarroz à Orléans, *Liturgia* de Bernard Manciet, à la Maison de la poésie de Paris. Qui es-tu pour prendre mon secret?* est son premier poème édité aux Chroniques errantes et critiques, le père, *en 2010. Elle lit régulièrement ces textes dans les galeries, cafés poésie, théâtres (Nantes, Lille, Paris). http://blandine.scelles.free.fr Cette création est programmée à Anis Gras sur une invitation de Claude Bernhardt qui joue *Ombres volées à la terre* les 3, 4 et 5 mars à 19h, ainsi que *Pedro Paramo*, les 4 et 5 mars à 21h.

 

le jeudi 3 mars à 21h* à Anis Gras* 55 avenue Laplace, 94 Arcueil (RER B, station Laplace) 01 49 12 03 29
www.lelieudelautre.fr Tarifs: 8€, TR: 5€, les 2 spectacles 12€ et 8€