Insistance
Art, Psychanalyse, Politique

LES FEMMES ET L'ALCOOL, 4 récits d'un psychanalyste


Note de présentation du livre «Les femmes et l'alcool, 4 récits d'un psychanalyste» de Gérard Haddad

 


E. Naymark
2009

Gérard Haddad vient de publier un nouveau livre «Les femmes et l'alcool / 4 récits d'un psychanalyste» dans lequel il réfléchit sur le grave problème du développement de l'alcoolisme et de la toxicomanie, appréhendé surtout (mais non exclusivement) sur le versant féminin.

Dans les débats auxquels on assiste souvent dans les médias, la question qui est sans cesse répétée est: Comment en sortir? Curieusement une autre question, pourtant essentielle, n'est jamais posée: Comment, c'est-à-dire pourquoi on y entre? C'est justement l'ambition de ce livre de tenter une réponse à cette question.

Cette réponse Gérard Haddad l'a trouvée dans des cures qu'il a conduites en particulier dans 3 d'entre elles. Il en a trouvé l'éclatante confirmation dans un récit autobiographique publié il y a quelques années, «Le Livre brisé» de S. Doubrovsky, document public incontestable.

La thèse de Haddad qui se dégage de récits qui sont autant de petits romans peut être ainsi résumée: Une femme ne naît pas alcoolique, elle le devient parce qu'elle a été bafouée dans sa fonction symbolique de mère. La lecture des 4 récits nous fait comprendre le sens que Haddad donne à ces mots. On y verra soulever la place que la Shoah tient dans la descendance des survivants.

Le développement des toxicomanies n'est pas un cataclysme naturel. Il dérive, selon Haddad, du profond désordre qui s'est instauré dans nos sociétés dans les structures symboliques qui règlent la reproduction de notre espèce.

Ce livre se situe comme un développement de l'œuvre majeure de l'auteur, Manger le Livre.

La gravité de ces problèmes est traité avec la légèreté de style et la facilité de lecture qui caractérisent les ouvrages de Gérard Haddad.

E. Naymark