Insistance
Art, Psychanalyse, Politique

archives

Séminaire "L'HOMME TRINITAIRE ET L'HOMME QUATERNAIRE"


Séminaires 2009, fragments:

"«liberté, égalité, fraternité»... Est-il possible de restituer à de tels mots le pouvoir nouveau qu'ils ont acquit en sortant, un jour, du néant où ils étaient avant d'éclore? Telle est la question que nous posons aujourd'hui à la nouvelle Direction del'Unesco: «êtes-vous prête, êtes-vous disposée à assumer au présent, la façon dont ces mots ont frayé, à travers de multiples conflits, les millénaires, pour parvenir jusqu'à nous en faisant éclater, d'abord en France et puis en Europe et enfin dans les pays colonisés, des révoltes qui changèrent le monde?... "
«Il est en effet extraordinairement étonnant deconstater l'importance des forces qui peuvent s'opposer à la reconnaissance du droit naturel de l'homme à "naître" homme, à " être" homme et à demeurer homme jusqu'à sa fin: la première est liée à la division par laquelle l'homme est poussé à ne pas méconnaître la loi mais à méconnaître le droit naturel de l'autre homme: le délinquant qui frappe son prochain se sait coupable par rapport à la loi tandis que le raciste blanc qui frappe son prochain parce qu'il est noir ne sait pas qu'il est un délinquant....»
«...Comment ferez-vous pour garder votre foi dans le droit naturel quand, comme La Boétie, vous aurez à constater l'existence de la passion de l'homme pour la servitude volontaire envers le tyran? La Boétie fut peut-être le premier en effet à avoir eu l'intuition du pouvoir de cette voix intérieure - le surmoi - que Freud découvrit au cœur du conflit humain. Par ce conflit l'homme se trouve être l'enjeu de deux injonctions : la première dit à l'homme: «là où c'était, la graine d'homme, adviens à l'existence humaine!» tandis que la seconde contre dit la première en disant: «n'adviens pas! tu n'as pas la liberté d'exister, tu n'es pas l'égal de l'autre homme,il n'y aucune fraternité entre toi et lui...» (Séminaire d'ADW - 22 juin 2009)

«L'artiste transmet l'invisible par quelques traces de couleurs ou par desnotes...Il le transmetmais les mots «invisible» ou «inouï» ne transmettent rien du tout, les signifiés ne transmettent rien si ce n'est une idée...»

(Séminaire d'ADW Mars 2009)

"La poésie, par l'intermédiaire des mots, transmet un bien dire où se transmet un mi-dire du réel, quelque chose du réel se transmet en silence, entre les mots (un ange passe)... La psychanalyse peut-elle transformer la parole du sujet en une invocation poétique?..."

(Séminaire d'Alain Didier-Weill- avril 2009)

 

 

lieu : Paris - Au théâtre Mouffetar, 73, rue Mouffetard 75005 - Paris

15 février 2010 à 21h15

SEMINAIREd'Alain Didier-Weill

Dates :

12 Octobre2009

9 novembre 2009

7 decembre 2009 :  "L'articulation du je, du tu et du il est-elle un devoir de l'homme ou un droit de l'homme?"

4 janvier 2010 : "L'invention du dogmeDialogue avec Jean-Michel Rey sur Saint Paul"

15 février 2010

22 mars 2010

12 avril 2010

31 mai 2010

21 juin 2010

à 21h15
Au théâtre Mouffetard
73, rue Mouffetard 75005 - Paris
Métro Monge