Essai clinique

France : de nouveaux essais cliniques vont être effectués pour soigner les douleurs chroniques

Dans le cadre des études menées sur les traitements visant à soigner les douleurs chroniques, les bénéfices du cannabis médical pourraient être prochainement mis en lumière. Si le cannabis a longtemps été considéré comme un stupéfiant illégal, l’usage du cannabis médical seront au cœur des prochains essais cliniques prévus pour janvier 2021.

La France est sur le point de faire un grand pas

Chaque année, près de douze millions de Français souffriraient de douleurs chroniques pendant une longue période. En 2021, le cannabis médical pourrait bien ajouter aux produits thérapeutiques pour soigner les douleurs chroniques en France. Si les essais cliniques sont concluants, il pourrait bientôt devenir un traitement thérapeutique prescrit dans le milieu médical. La France est en passe de faire des progrès dans la médecine.

Si le THC et le CBD sont souvent confondus, des réglementations strictes dans ce domaines sont néanmoins fixées par la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE). La CJUE a d’ailleurs récemment réaffirmé le principe de libre circulation des biens et des marchandises en autorisant la commercialisation et l’importation des produits contenant du CBD dans l’Hexagone. Depuis quelques temps, de nombreux produits dérivés du cannabis comme les produits à base de CBD contenant un taux de THC inférieur à 0,3% sont proposés à la vente.

Les douleurs chroniques, une maladie à part entière

Souffrir de ces douleurs corporelles peut être à l’origine de conséquences physiques, morales ou sociales, qui ne sont pas négligeables. La douleur est considérée comme une maladie à part entière pouvant altérer la qualité de vie des personnes touchées. Bien souvent, les traitements antidouleur ne sont pas efficaces. D’après des sondages menés auprès des patients en France, plus de 70 % des douleurs chroniques ne seraient pas soignées de manière efficace. Ce phénomène implique une consommation croissante de médicaments et accentue l’absentéisme professionnel.

Les actions du THC et du CBD sur l’organisme

Les êtres humains ont un système « endocannabinoïde » qui a un rôle considérable dans la régulation des processus vitaux. Ce système de signalisation, qui est connu depuis toujours dans le règne animal, est souvent appelé « endocannabinoïde ». Il se compose de plusieurs récepteurs et de substances endogènes. D’après les scientifiques, ce système de signalisation s’est conservé au fil des années, et s’est perpétué dans l’évolution de tous les vertébrés vivants sur Terre. Selon les scientifiques, la plante du cannabis est dotée d’un panel de molécules, qui ont une action sur le système endocannabinoïde des êtres humains.

Le delta-9-tétrahydrocannabinol, dénommé THC, serait à l’origine de l’activation des récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2, mais aussi, des protéines qui jouent un rôle dans la transmission des messages douloureux au cerveau. Concernant le cannabidiol, couramment appelé CBD, il s’agit d’une autre molécule présente naturellement dans le cannabis. Le CBD permettrait de moduler l’effet du THC sur ses récepteurs et limite les effets indésirables comme l’anxiété ou la somnolence.

D’autre part, le cannabidiol serait aussi à l’origine de l’activation du système en inhibant la dégradation d’un endocannabinoïde : l’anandamide. Son rôle principal, qui active les récepteurs de la sérotonine, aurait un effet anxiolytique. Des études ont notamment révélé que le cannabidiol se fixerait aussi sur des autres récepteurs, qui sont impliqués dans l’inflammation et dans la perception de la douleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *