femme allongée lit douleur ventre gonflé et dur

Estomac gonflé et dur : quels remèdes contre ces douleurs ?

Des douleurs dans le ventre ne sont pas anodines. Selon les symptômes ressentis, plusieurs raisons peuvent expliquer cela. Lorsque les nausées ou les brûlures d’estomac viennent s’accumuler à un ventre gonflé et dur, alors, c’est généralement un malaise dû à des problèmes digestifs. Ce trouble, plus courant chez la femme que l’homme, peut provoquer de fortes douleurs comme de légers désagréments. Peu importe sa manifestation, il est bon de savoir comment repérer les causes d’un gonflement de l’estomac pour correctement les apaiser.

Quels sont les symptômes de ballonnements ?

mal ventre femme

Il arrive souvent, chez certaines personnes, de se retrouver avec le ventre gonflé. Cette augmentation de la circonférence abdominale n’est pas un malaise inexpliqué. Plusieurs raisons le justifient, comme notamment l’alimentation et le processus de digestion. En effet, habituellement, un estomac gonflé est lié aux intestins. Leur dysfonctionnement se voit assez rapidement par des manifestations physiques. L’individu peut alors souffrir de constipations, de ballonnements ou encore d’accumulation de gaz, ce qui entraîne notamment des flatulences.

Plusieurs symptômes révèlent assez rapidement ces soucis d’estomac, certains mêmes très visibles. D’abord, bien sûr, le ventre sera distendu.

Au toucher, il pourra être dur. Surtout, il aura gonflé, sa circonférence visiblement arrondie. De plus, l’individu pourra se sentir repu après n’avoir que très peu mangé ou bu. Cette satiété précoce peut interroger. Par ailleurs, des bruits tels que des grognements venant de l’estomac ou du bas du ventre peuvent aussi alerter. Si ces symptômes se cumulent, il faut alors s’interroger sur les raisons de ces ballonnements.

Comment s’explique un ventre gonflé et dur ?

Il faut se pencher brièvement sur le fonctionnement du corps et du circuit digestif pour concevoir les douleurs de l’estomac. Lorsque les symptômes ci-dessus se cumulent, c’est probablement que les intestins ont subi quelques désagréments. La raison principale de douleurs dans l’estomac, en effet, tient souvent de l’alimentation de l’individu. Beaucoup d’aliments consommés poursuivent leur fermentation. Cela entraîne une libération des gaz lors de la digestion, qui s’accumule alors au niveau des intestins. La digestion entraîne alors des vents ou un ventre distendu.

Une autre raison principale derrière un ventre gonflé et dur est l’air avalé. En mangeant, il faut forcément ouvrir la bouche et effectuer l’acte d’avaler. Lors de ce processus, toutefois, une certaine quantité d’air est ingéré par le corps. Ce dernier le transforme alors en gaz intestinaux, qui viennent une fois encore se stocker dans cette zone. À savoir, certains facteurs peuvent amplifier ce processus. Plus l’individu sera stressé ou affamé, plus il avalera d’air. La quantité augmentée empirera ainsi le volume de gaz intestinaux. Les possibilités de ballonnements sont alors plus nombreuses.

Au-delà de ces éléments contrôlables, il peut aussi s’agir d’une bactérie. C’est un phénomène auquel les personnes concernées pensent moins, mais cette bactérie entraîne des inflammations qui rendent l’estomac douloureux. Appelée Helicobacter pylori, elle colonise la muqueuse et peut entraîner une perte de poids comme des gastrites. En cas de douleurs dans l’estomac, de nausées et de vomissements, il est donc possible que le ventre soit gonflé à cause de cette bactérie.

Ballonnements, douleurs et troubles du transit : les causes

Globalement, les professionnels de santé ont dressé une liste de facteurs pouvant expliquer les ballonnements, douleurs et troubles du transit. Pourvu de millions de bactéries, l’intestin peut être fragilisé par certains facteurs, comme par exemple :

  • Le stress,
  • La prise d’antibiotiques,
  • Le tabagisme et l’arrêt du tabac,
  • La consommation d’alcool,
  • Le manque d’activité physique,
  • Les changements des habitudes alimentaires, notamment en période de vacances.

Quels remèdes pour apaiser la douleur d’estomac ?

Puisque les ballonnements s’expliquent généralement par des soucis liés à l’alimentation, c’est d’abord en régulant ce que la personne consomme que la douleur s’apaisera. Par conséquent, en période de crises dans le haut ou le bas du ventre, il est nécessaire d’éviter tout aliment qui fermente. Il faut donc retirer de son planning de plats de la semaine ce qui contient des haricots, par exemple, ou encore des choux, du radis. Les aliments riches en fructose seront aussi déconseillés, tels que les fruits secs, les abricots secs ou encore le miel.

Pour traiter rapidement la douleur d’estomac, l’individu peut également s’orienter vers une médicamentation naturelle. Bien sûr, un spécialiste pourra aussi recommander des médicaments qui agissent comme des pansements gastriques. Cela signifie qu’ils aident à réduire la transformation d’air en gaz intestinaux pour diminuer les ballonnements. Parmi les solutions naturelles, sinon, voici ce que le patient peut envisager pour réduire ses douleurs dans l’estomac :

  • fenouil vert, riche en fibre, bon pour le transit ;
  • cumin, aussi efficace sur les inflammations, les fièvres, les hépatites ;
  • aneth, qui possède entre autres des effets anti-microbiens et anti-inflammatoires ;
  • romarin, aussi pour ses effets bénéfiques sur le stress, le foie, la circulation sanguine, les rhumatismes.

Remèdes naturels contre les ballonnements

Voici quelques solutions naturelles pour lutter contre les ballonnements engendrés par la présence de gaz au niveau du tube digestif et dans l’intestin.

Comment éviter d’avoir l’estomac gonflé ?

Bien que ces dernières solutions permettent d’alléger les douleurs, mieux vaut prendre le mal à la racine. Plutôt que de risquer de se retrouver avec l’estomac distendu et des gaz dans le ventre, toute personne peut facilement implémenter quelques astuces dans son alimentation. C’est cette dernière, après tout, qui pourra faire toute la différence afin d’éviter ces soucis de ballonnements. Pour cela, plusieurs choses sont à éviter dans la manière dont la personne s’alimente. Cela passe tant des produits consommés aux habitudes de repas.

Dans un premier temps, c’est une bonne routine qu’il faut mettre en place. En prenant ses repas à la même heure chaque jour, de manière bien espacée, le corps s’habitue à effectuer sa digestion à ces temps précis. Par conséquent, le processus digestif est facilité, de sorte que l’intestin accumule moins d’air à transformer. C’est là qu’entre en jeu le deuxième élément à prendre en compte : les aliments consommés. En plus d’un régime alimentaire régulier, toute personne doit veiller à ne pas cumuler trop d’aliments producteurs de gaz.

Selon les composants d’un aliment, en effet, il se peut qu’ils continuent leur fermentation ou qu’ils soient, de base, très fermentés. Dans ce cas-là, lorsqu’ils atteignent l’abdomen et les intestins, ils génèrent un taux de gaz intestinaux bien plus important. L’estomac peut ainsi souffrir, surtout si cette alimentation est quotidienne. Les haricots, le brocoli ou encore les œufs et les boissons gazeuses sont donc loin d’être recommandés. Les aliments avec de la levure, également, comme le pain, sont déconseillés en trop grande quantité. Bien sûr, tous ces conseils ne fonctionneront que si la personne prend, en prime, le temps de se poser pour avaler son repas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *