Jeune femme qui met son masque FFP2

Covid-19 : vers une extension des masques ffp2 ?

Alors que le pays entre en cinquième vague de la crise sanitaire, le gouvernement réfléchit à étendre le port du masque FFP2, plus filtrant que les masques chirurgicaux classiques. Il semblerait cependant que ce ne soit pas pour demain, le Haut conseil de la santé publique n’en voyant pas l’utilité. Face au variant Omicron, de plus en plus de responsables politiques et de chercheurs sont en désaccord avec le HCSP, estimant que la lutte contre la propagation du virus passe avant tout par une protection plus efficace. Le gouvernement ira-t-il à l’encontre des recommandations de l’HCSP ?

Le Haut conseil de santé publique, non favorable à l’extension du port des FFP2

Ce lundi 10 janvier, le Haut conseil de santé publique a tranché concernant le port du masque FFP2 : aujourd’hui utilisé dans le milieu médical, il ne sera pas étendu à toute la population. Alors que le variant Omicron prend de l’ampleur et que le pays entre en cinquième vague pandémique, de nombreux chercheurs et responsables politiques incitent la population à opter pour le masque FFP2, plus filtrant que le masque chirurgical classique. Certains pays, comme l’Autriche, l’Italie ou la Grèce ont déjà sauté le pas dans le but de lutter contre Omicron, un variant bien plus contagieux que les précédents.

Face au manque d’études effectuées sur le sujet, le gouvernement français a souhaité formuler une demande auprès du HCSP et la réponse est non, le port du masque FFP2 ne sera pas étendu au-delà des soignants. Olivier Veran a toutefois déclaré que le projet était encore en discussion au sein du gouvernement, malgré l’avis du Haut conseil de santé publique. Les professionnels de santé sont quant à eux, pour la plupart, convaincus des bienfaits du masque FFP2. Ces derniers possèdent, selon eux, un pouvoir filtrant supérieur des gouttelettes projetées dans l’air, responsables de la contagion du virus. Aujourd’hui déjà, de nombreuses pharmacies et sites en lignes proposent l’achat de masques FFP2, la population est donc tout à fait libre de s’en procurer.

Le masque FFP2, plus efficace que le masque chirurgical

Il existe trois types de masques FFP :

  • Le FFP1 : équivalent aux masques chirurgicaux, le FFP1 filtre 80 % des particules présentes dans l’air, mais laisse passer 22 % de l’air extérieur, à l’intérieur du masque.
  • Le FFP2 : ce type de masques filtre 94 % des particules pour 8 % de fuites. Il est donc bien plus filtrant et forme une barrière bien plus efficace que le premier.
  • Le FFP3 : ce dernier type de masques filtre 99 % des particules pour 2 % de fuite.

Une étude, publiée dans la revue scientifique nommée PNAS, explique que le masque FFP2 protège beaucoup mieux des gouttelettes environnantes que le masque chirurgical classique. Il est ainsi estimé que ce type de masques présente un risque d’infection de 0,4 % lorsque deux personnes en sont porteuses, contre 30 % pour les masques chirurgicaux. Il s’agit donc, selon les scientifiques ayant participé à l’étude, d’une « excellente protection pour soi-même et pour les autres ».

Même si le port du masque FFP2 est uniquement obligatoire pour le personnel soignant, la population peut tout à fait en bénéficier. À noter que, malgré sa réticence à rendre obligatoire le FFP2, le Haut conseil de santé publique recommande tout de même ce type de masques pour les personnes les plus à risques et les plus fragiles. La recommandation figurait d’ailleurs dans un avis rendu par l’organisme le 8 décembre 2021, concernant les précautions à prendre pour les vacances de Noël.

Les masques FFP2, tous comme leurs homologues FFP1, sont destinés à des usages uniques. Ils doivent donc être retirés par les élastiques à chaque utilisation avant d’être jetés à la poubelle. Ils doivent être changés toutes les quatre heures ou ne pas être portés plus de huit heures dans la journée. En cas de forte chaleur, il est conseillé de ne le garder qu’une heure pour éviter l’humidité. À noter que certains d’entre eux sont réutilisables. Ces derniers doivent être marqués du logo CE et ne peuvent être lavés que 60 fois entre 30 et 60 °C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *