Insistance
Art, Psychanalyse, Politique

REVUE INSISTANCE

Revue insistance

Inconscient et politique Revue Insistance dirigée par Dominique Bertrand, Jean Charmoille, Alain Didier-Weill, Jean-Michel Vivès

Se laisser enseigner par le nouage que l'inouï, l'invisible et l'immatériel tissent entre la musique, la peinture et la danse, renouvelle la question du langage et pose une question politique : dans notre monde où l'objet industriel tend à être toujours plus accessible, quelle place sa consommation laisse-t-elle à l'objet inaccessible cause du désir ?

Pour tout nouvel abonnement de 2 numéros à la revue Insistance (n° 2-3) ou (n°3- 4) recevez un numéro paru gratuitement. France particulier : 50 € - Etudiant 40 € Autres pays : 55 €.

ABONNEZ-VOUS

Consultez la liste des auteurs, les sommaires des numéros parus :

2008

Inconscient et politique
Numéro 3 - revue annuelle
En situant sans aucune ambiguïté, leurs démarches dans le sillage philosophique de l'esprit des Lumières, Freud et Lacan inscrivent la psychanalyse dans celui de la politique puisque l'apparition de la république en Europe (1792) est un des effets de l'esprit des Lumières. Cette affiliation ne signifie pas pour autant que l'éthique de la psychanalyse soit superposable à la morale de la Déclaration des Droits de l'Homme qui exclut solennellement de sa proclamation la question des devoirs, c'est-à-dire celle de la loi. Il appartient à Lacan d'avoir proposé que l'articulation de la conception du droit naturel - d'origine grecque - et de la conception de la loi - d'origine biblique - devait être rendue possible par l'analyse. Cette réalisation n'est pas sans poser des questions politiques que l'analyste rencontre aujourd'hui, plus que jamais dans sa pratique.

Ont participé à ce numéro : FABIENNE ANKAOUA - DOMINIQUE BERTRAND - FREDERIC BIETH - JEAN-JACQUES BLEVIS - PASCALE CHAMPAGNE - JEAN CHARMOILLE - ALAIN DIDIER-WEILL - PATRICK DJIAN - PIERRE EYGUESIER - ANNA FEISSEL-LEIBOVICI - GERARD HADDAD - CHAMS-EDDINE HADEF-BENFATIMA - TAMARA LANDAU ROSENBERG - PAOLO LOLLO - CLAUDE MAILLARD - PAOLA MIELI - MITCHELEE - JACQUES MONCHAL - JEAN-YVES MONTAGU - STEVE NIEVE - CHRISTIAN ODDOUX - CLAUDE RABANT - MARC RIBOT - FREDERIC DE RIVOYRE - CHARLES SARFATI - JULIAN SIEGEL - MURIEL TEODORI

Pour acheter les articles


Théâtre et psychanalyse  n° 2

Les références à l'art théâtral se rencontrent tout au long de l'oeuvre de Freud ; elles semblent même lui permettre parfois de théoriser des points restés impensés dans « l'autoanalyse » ou les cures conduites. Pour s'en persuader, il suffit de relire la lettre à Fliess de 1897 où, au seuil de la découverte psychanalytique, Freud s'appuie sur l'effet provoqué chez le spectateur de l'OEdipe-Roi de Sophocle pour tenter de rendre compte de la généralité de l'expérience oedipienne. Lacan, à l'occasion du séminaire sur le transfert, étudiera lui, plus tard, la Trilogie des Coufontaines de Claudel pour approfondir la question du père. Le théâtre n'est pas chez eux un vain ornement, mais bien un des lieux d'où peut sourdre une compréhension possible de la dynamique subjective. Dans cette lignée, il ne s'agira pas d'effectuer, à l'occasion de ce numéro 2 d'Insistance, une psychanalyse du théâtre, mais bien d'interroger la psychanalyse depuis le théâtre.

Ont participé à ce numéro : PAUL-LAURENT ASSOUN - FLORENCE CAMOIN - MICHEL CAZENAVE - JEAN CHARMOILLE - FRANCIS COHEN - FREDERIC DE RIVOYRE - SUZANNE DELORME - ALAIN DIDIER-WEILL - OLIVIER DOUVILLE - NADIA PAULO FERREIRA - JEAN FLORENCE - FRANCK GAUTRET - OLIVIER GRIGNON - ROSA GUITART - ANNE JURANVILLE - CLAUDE MAILLARD - JACQUES NICHET - JEAN-LUC PALIES - PASCAL PARSAT - MICHEL ROSSIGNOL - FREDERIC VINOT - JEAN-MICHEL VIVES - ALAIN ZAEPFFEL - ABONNEMENT : cliquez ici


Alain Didier-Weill

INSISTANCE Numéro 1 - Revue annuelle
Directeurs de publication : Dominique Bertrand, Jean Charmoille, Alain Didier-Weill et Jean-Michel Vivès
Se laisser enseigner par le nouage que l'inouï, l'invisible et l'immatériel tissent entre la musique, la peinture et la danse, renouvelle la question du langage et pose une question politique : dans notre monde où l'objet industriel tend à être toujours plus accessible, quelle place sa consommation laisse-t-elle à l'objet inaccessible cause du désir.